BIOLOGIE MÉDICALE : GARANTIR LA QUALITÉ DES EXAMENS, LIMITER LA FINANCIARISATION DU SECTEUR LIBÉRAL

Consistant en l’exécution d’analyses sur les liquides biologiques et en l’interprétation médicale des résultats dans le but de caractériser l’origine physiopathologique d’une maladie, la biologie médicale est devenue un élément central du parcours de soins des patients, déterminant pour l’élaboration d’environ 60 % des diagnostics. L’objet de la présente proposition de loi est ainsi à la fois restreint et ambitieux : il s’agit de garantir la qualité et la sécurité des examens par l’accréditation et de limiter la financiarisation du secteur libéral, dont les bénéfices attirent des investisseurs extérieurs aux professions de santé. Bien sûr, comme l’a rappelé Véronique Massonneau, il persiste un risque qu’en l’état le dispositif prévu ne suffise pas et puisse être contourné par certaines structures, notamment au moyen de clauses extrastatutaires. Aussi, il faudra rester vigilants sur les suites de cette proposition de loi et veiller à sa bonne application. Mais parce que cette loi va dans le bon sens, le groupe écologiste soutiendra cette proposition de loi.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0