« Confondre mobilité internationale et exil est une faute »

Alors que l’UMP a choisi de faire jouer son « droit de tirage » de création de commission d’enquête parlementaire pour étudier « l’exil des forces vives » françaises à l’étranger, Sergio Coronado rappelle que la mobilité internationale obéit à des déterminants extra-fiscaux ou économiques.

« Loin du tableau déprimant de l’expatriation dépeint par la résolution, nos concitoyens établis à l’étranger n’ont pas fui le pays », rappelle-t-il. 


Écrire commentaire

Commentaires : 0