ÉcolodepSTORY du 14 au 18 avril 2014

Au programme de cette semaine, rapport du GIEC, transition écologique de l’industrie automobile, OGM, statut de l’animal : les écologistes se battent pour l’écologie au Parlement. Et apportent leur lecture du plan d’économies budgétaires avancé par le gouvernement.

  1. L'ACTUALITÉ PAR THÉMATIQUES

  2. > écologie

  3. Alors que le GIEC vient de rendre une nouvelle étude qui indique qu'il est possible de limiter le réchauffement climatique à condition d'investir massivement dans une transition énergétique qui serait bénéfique à l'emploi et conduirait à terme à des économies, François de Rugy interroge Ségolène Royal sur les intentions du gouvernement en la matière.
  4. « C’est l’inaction et les demi mesures qui punissent la planète et nos concitoyens »
  5. > industrie

  6. Prenant l'exemple de deux entreprises sous-traitantes de l'automobile de son département qui sont dans des situations dramatiques, Véronique Massonneau interpelle le gouvernement sur la nécessité d'engager une transition industrielle cohérente de la filière.
  7. « La transition industrielle de l’industrie automobile est un impératif »
  8. > qualité environnementale et biodiversité

  9. Satisfaction cette semaine, avec l'adoption de la proposition de loi interdisant les maïs OGM. Une loi indispensable alors que l'inquiétude est grande quant à la position de la commission européenne sur la question, rappelle Danielle Auroi. Mais une loi qui demeure insuffisant, puisque seuls les maïs sont concernés, alors que les dangers de la contamination par les OGM concerne toutes les cultures, précise Brigitte Allain.
  10. La question des OGM doit trouver une réponse européenne
  11. L’interdiction des OGM : un choix de modèle agricole, un choix de société
  12. ZOOM SUR…

  13. Quand, au détour de la loi autorisant le gouvernement à agir sur ordonnances pour simplifier le droit, au détour d'un amendement, le statut de l'animal surgit dans les travaux de l'Assemblée. C'est une Laurence Abeille vigilante qui s'exprime au nom du groupe écologiste…
  14. Quand le statut de l’animal s’invite à l’Assemblée
  15. MÉDIAS

  16. Manuel Valls a dévoilé l'architecture générale de son plan d'économies de 50 milliards. Un plan qui obéit à "un objectif de 3% de déficits en 2015 irréaliste" selon François de Rugy, qui déplore "une absence de réforme de structure, et une stratégie du rabot".
  17. « Le plan Valls n’est pas votable en l’état »
Read next page
 » readonly= »readonly » class= »story-link »/>