Face aux multinationales qui violent les droits humains, les parlementaires écologistes prêts à agir

Amnesty International a lancé aujourd’hui la campagne « Faites pas l’autruche » pour dénoncer le vide juridique entourant les multinationales. Danielle Auroi, présidente de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale et ses collègues écologistes rappellent leur détermination à agir.
 



« Nous avons déposé il y a un an déjà une proposition de loi visant à instaurer un devoir de vigilance des multinationales vis-à-vis de leurs filiales et sous-traitants. » déclare Danielle Auroi, députée du Puy-de-Dôme et présidente de la commission des Affaires européennes. « Avec mes collègues socialistes Philippe Noguès et Dominique Potier, nous avons défendu ce dossier auprès du gouvernement à maintes reprises. Mais force est de constater que cette question, pourtant fondamentale sur le plan social et environnemental, ne figure pas, à ce jour, parmi les priorités du gouvernement. »
 
La « marque France » ne peut se développer avec des multinationales qui refuseraient d’assumer leurs responsabilités quant aux activités de leurs filiales et sous-traitants. C’est l’intérêt même de nos entreprises que d’inscrire leur action dans le cadre du respect des droits humains et de l’environnement qui font le rayonnement de notre pays. Les pratiques qui ont conduit au drame du Rana Plaza et d’autres tragédies du même type ne peuvent se reproduire dans la plus parfaite impunité.
 
Les parlementaires écologistes souhaitent donc que cette proposition de loi, qui fait l’objet d’un large consensus politique, syndical et associatif, soit débattue et adoptée au plus vite.



aller plus loin : 

Écrire commentaire

Commentaires : 0