Harmonisation fiscale, smic, taxe sur les transations financières : « non à une Europe a minima »

Au cours de la séance de questions au gouvernement consacrée aux problématiques européennes, Danielle Auroi, présidente de la commission des Affaires européennes interpelle Pierre Moscovici au nom de ses collègues écologistes.

 

Même si le prochain sommet s’annonce comme un sommet de transition, elle exprime l’exigence que la France ne se contente pas d’accords a minima sur des sujets essentiels pour la cohésion sociale et le développement économique.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0