La loi sur pour des produits bio et locaux dans les cantines adoptée à l’unanimité

Portée par la députée écologiste de Dordogne, Brigitte ALLAIN, la loi relative à l’ancrage territorial de l’alimentation a été adoptée à l’unanimité hier, à l’Assemblée Nationale.

Adoptée en première lecture à l’unanimité, cette loi si elle est confirmée dans les prochains mois, permettra d’ici 2020, à tous les restaurants collectifs (scolaire, hospitalier, maison de retraite, …) de proposer dans leurs repas 40% de produits locaux, de saison, et de qualité, dont 20% de produits bio. 

Brigitte Allain a, à cette occasion, rappelé sa satisfaction « 76% des français soutiennent cette loi. Le vote d’aujourd’hui témoigne du consensus de la société dans son ensemble, élus, citoyens, agriculteurs pour soutenir l’alimentation durable. Le changement est en marche. »

Ce projet soutenu par « Agir pour l’environnement » avait réuni en moins de 3 jours plus de 100.000 signataires avant même de recevoir l’assentiment des parlementaires.

Cette loi permet de porter une dynamique de territoire : « Consommer localement, c’est entretenir le lien entre ruraux et citadins, rapprocher les producteurs et consommateurs » comme l’a rappelé Danielle Auroi.

Mais celles et ceux qui fréquentent les cantines collectives ne seront pas les seuls bénéficiaires. Lors du débat parlementaire, Cécile Duflot a fait valoir que « Le travail de qualité du producteur sera valorisé. Le consommateur satisfait. L’économie revivifiée. ».




Écrire commentaire

Commentaires : 0