La proposition de loi DETOX adoptée par l’Assemblée nationale 

La proposition de loi DETOX, proposée par Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault, a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale.

Elle fait écho à une préoccupation mondiale, en témoigne cette formule du Président de la République lors de la Conférence environnementale de novembre 2014 : « Le XXIème siècle doit être le siècle de l’hygiène chimique ».

 

 

Le monde fait face à une épidémie de maladies chroniques. La France n’est pas épargnée : cancers, diabète, obésité, maladies respiratoires ou cardio-vasculaires fragilisent nos populations et notre système de santé.

La communauté scientifique a accumulé les preuves du lien entre les maladies chroniques et la pollution de l’environnement. L’Organisation Mondiale de la Santé évalue à 8% de la mortalité mondiale les décès liés aux substances toxiques.

En France, le coût sanitaire de la pollution de notre air intérieur est estimé à 19 milliards d’euros par an.

Selon Jean-Louis Roumégas, « Nous faisons barrage à un tsunami avec des châteaux de sables » : 143 000 substances chimiques circulent dans l’Union européenne, or le règlement européen Reach, censé nous protéger des substances toxiques, n’en a, à ce jour, règlementé que 31. On estime à 1000 les substances préoccupantes.

« Cette proposition de loi est une réponse aux questions de nos concitoyens qui, étude après étude, découvrent qu’ils sont exposées aux toxiques dans leur alimentation, leurs vêtements, leurs meubles, leurs produits de beauté, leurs poches de perfusion à l’hôpital ou les jouets de leurs enfants », poursuit Jean-Louis Roumégas.

Le Gouvernement, par la voix d’Alain Vidalies, a soutenu la proposition de loi et salué « une importante contribution pour orienter l’industrie française vers une politique sanitaire valorisant la compétitivité de nos entreprises. »

Le texte institue :

  • – Un Plan national de substitution des substances chimiques préoccupantes.
  • – Les ministres de l’environnement, de la santé et du travail publient annuellement par arrêté conjoint une liste des substances préoccupantes pour lesquelles il convient d’identifier les démarches de substitution par les entreprises.
  • – Un recensement obligatoire des substances préoccupantes transmis à l’Instiut national de l’environnement et des risques (INERIS)
  • – Le Ministère de l’Environnement peut attribuer un label aux entreprises les plus vertueuses.
  • – Les agences de l’Etat mettent en place une plateforme d’aide technique, scientifique et financière à la substitution.
  • – Le principe d’une aide fiscale en cas d’actions menées dans le cadre du Plan national de substitution des substances chimiques préoccupantes est acté.
  • – Les produits destinés au consommateur final peuvent comporter dans leur étiquetage une mention précisant l’absence de toute substance de la liste du gouvernement.



Écrire commentaire

Commentaires : 5

  • #1

    Arthurbg (mardi, 02 février 2016 23:19)

    La censure règne sur ce site !
    http://www.usinenouvelle.com/article/le-projet-de-loi-detox-est-de-l-intox-affirme-jean-pelin-du-syndicat-de-la-chimie.N374528
    Impossible de placer ceci sur ce site, si vous y parvenez, on comprend mieux le peu de commentaires !
    La vérité ne vous étouffe pas !
    La liste des produits à éviter est pourtant longue et nous employons de plus en plus de produits industriels et compétitivité oblige, pas souvent inoffensifs
    http://www.arehn.asso.fr/dossiers/produits_menagers/produits_menagers.html
    Regardez TOUJOURS ces symboles et affichez les : lieux de travail ou cuisine !
    http://symbolesdanger.be/
    Les phrases de risques sont TOUJOURS en très petits caractères…Merci !
    L’antigel lave-glace est pour les bas de gamme avec méthanol : cancérigène et avec tête de mot en Belgique ou symbole Nocif en France suivant le dosage, et en Belgique avec la sympathique phrase : « Peut provoquer des effets irréversibles graves »…un détail, même en le respirant… ou Ethylène glycol : très dangereux en cas d’ingestion surtout pour enfants
    Les pesticides ne sont pas souvent nocif ou toxique en raison de la MA mais de solvants comme le benzène, quelques fermiers reposent en paix !
    Et je ne peux pas savoir si le produit en contient ! on a rendu Reach très..sage !
    Quelques produits sont relativement acceptables, mais pour mieux faire oublier les autres !
    Surtout que les gens achètent à bas prix et donc souvent en paie le prix
    Des emballages et conditionnements peu étudiés !
    Une pollution indéniable…..encore MERCI !
    Vous prétendez agir dans le bon sens
    Petit défi:
    Vous avez TOUJOURS refusé un étiquetage compréhensible par TOUS, basé sur les feux rouges du style:
    Une barre rouge: TOXIQUE
    2 barres rouges: Très Toxique
    Barre orange: Nocif ou Irritant, avec mention visible nocif ou irritant !
    Barre verte : moins toxique que sel de cuisine
    et je rêve:
    2 barres vertes: non toxique, pas de DL 50!
    CHICHE !

  • #2

    Arthurbg (mardi, 02 février 2016 23:25)

    Et on se moque de nous dans tous les domaines:
    Les margarines avec phytostérols……la panacée……EUUUUH !
    Margarine aux phytostérols : ni pour les femmes enceintes, ni pour les petits !
    Pas d’études sérieuses:
    http://destinationsante.com/margarine-aux-phytosterols-ni-pour-les-femmes-enceintes-ni-pour-les.html
    https://www.anses.fr/fr/content/aliments-enrichis-en-phytost%C3%A9rols-un-b%C3%A9n%C3%A9fice-global-sur-la-pr%C3%A9vention-des-maladies

    http://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/phytosterols-phytostanols.html
    UNILEVER vend entre-autre FRUIT d’OR, BECEL, PLANTA……
    Encore une fois Fruit d’Or en France (pas en 1Kg) est meilleur que BECEL en Belgique

    FRUIT d’OR Oméga 3, pas la même formule en 500g ou 1KG : …7g Oméga 3 contre 5,1….
    En 500g la meilleure margarine : pas d’acide gras Trans , meilleur taux d’Omega 3 et rapport Omega6/ Omega 3 < 5
    Et idem pour une PLANTA Omega 3 sauf que c’est le contraire !…c’est légal nous dit UNILEVER !

  • #3

    Arthurbg (mardi, 02 février 2016 23:28)

    Nous sommes de si braves pigeons…
    Les prix : tout sauf logiques :

    Engrais

    Une très bonne formule NPK+ Mg : 12-12-17+ 2Mg + Bore et Zinc
    http://www.rosier-be.com/files/NPK%2012-1217S+2+Oligo%20bleup65%20FR.pdf

    Le meilleur engrais convient pour toutes plantes : intérieurs, extérieurs, pelouses, fruitiers, sauf orchidées
    Pas de chlore contrairement à l’engrais rose dont la réputation est surfaite (la couleur bleue en atteste !!!)
    Ne pas en mettre trop car poussera en feuilles et non en fleurs
    Aussi concentré que les bâtonnets voir parfois plus et d’une qualité souvent supérieure !!!
    Vendu chez Aldi ou Lidl à moins de 4 Euro les 3 Kg
    30 grammes de bâtonnets coûtent donc le prix de 3 Kg !!!
    En vente occasionnellement chez LIDL Belgique mais à 3 ou 4 Euro les 3 Kg cela reste pas mal !!!
    En France : hors prix !
    L’engrais organique beaucoup moins lessivable peut si vendu à un prix raisonnable être une bonne alternative !
    Beaucoup de jardin ayant reçu du fumier non seulement n’ont pas besoin d’engrais, mais en contiennent trop : analyse de terre pas un luxe !!!!
    Roundup

    Le concentré est à 360g/Litre de Glyphosate et est vendu à 20-30 Euro le litre
    En autres marques chez Aldi : produit vendu sous appellation : « Désherbant total » à 7,2g/L de glyphosate et à 7,99 Euro /Litre en prêt à l’emploi
    Chez Auchan en février-mars , souvent , mais pas cette année ???, quelques exemplaires à des prix entre 5 et 8 Euro /Litre pour un produit à …360g/L
    Comparez avec les produits prêts à l’emploi à 7,2g/L
    Aldi : 50 fois trop cher !
    Maintenant Aldi nous vend aussi un produit concentré à 360g/L mais à 7,99 Euro le 1/2 L soit 15,98 Euro du litre !!!
    Vous avez dit bizarre …..
    Vendre un produit 50 fois dilué donc besoin de 100 fois plus de camions, vu la forme, pour le transport alors que ces firmes nous bluffent de gadgets écologiques …..
    A bon entendeur !

  • #4

    Arthurbg (mardi, 02 février 2016 23:29)

    Eau de javel

    Sa concentration s’exprime en degré souvent 12 à 15° dans les produits courants de qualité Attention au premier prix de certains magasin dont la teneur est très faible …
    Comparer celle de Lidl 15° en 5 litres ou celles de Makro soit 12 ou 15 ° en 5 Litres avec Javel Lacroix en seulement 4 Litres et dont le 12° est écris très petit : on est un peu gêné !
    Egalement en berlingots : concentration supérieure, mais conservation bien moindre !
    De plus réduisons son usage et la nature vous en remerciera

    Et Aldi la vend sous appellation « tue-mousse » à …4Euro le ½ Litre , sans doute justifié par le vapo basique …!
    http://www.ecoconso.be/spip.php?article82
    Quand le tue mousse n’est pas de la javel, c’est de l’ammonium quaternaire un désinfectant proche et pas plus efficace mais moins de visibilité
    Si pas de la JAVEl, alors un ammonium quaternaire comme le dodécylsulfate d’ammonium chez HG
    Vous trouverez en autre marque un produit identique 2 fois moins cher !!!
    Et sans parler du prix honteux en prêt à l’emploi de TOUS les produits, ce dernier y compris !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurylsulfate_d’ammonium

    MULTISECT
    On a ceci soit un produit à 0,05 g/l d’acetamiprid en aérosol prêt à l’emploi ou un concentré à 5 g/l d’acetamiprid
    http://www.magasinsaveve.be/fr/jardin/astuces-de-jardiniers/produits/kb-multisect-fr

    https://www.gamma.be/fr/assortiment/kb-multisect-rtu-200-ml/p/B361804

    et au même prix pour 100 fois moins :
    https://www.online-tuincentrum.be/kb-multisect-aerosol-04l-p-17361.html

    Soit 100 fois plus de camions pour le transport !
    Il en va de même pour tous les vaporisateurs ou aérosols qui ont leur équivalent en concentré et pour manipuler les gants existent !
    De plus ces produits vendus en masse sont non classés comme toxique : donc risque peu importants pour utilisation peu fréquente !
    Et nos salaires sont bien sûrs, mais c’est certain trop élevés, mais alors comment payer triple salaire pour ouvrir un dimanche … ????

    Calculez le prix d’un litre de votre encre pour imprimante : environ 1.000 Euro/Litre !!!!

    Bonne méditation !

    Et quand on sait (en Belgique) que la « chance » de se faire contrôler par le service des impôts est d’environ 0,16% pour une multinationale et 3 à 5 % pour une PME alors que pour un ouvrier ils sont mieux informés que …Lui !!!

    Antirides

    En 2010 : Ces 10 crèmes ont été appliquées par plus de 200 femmes de 40 à 65 ans (elles ne connaissaient ni la marque, ni le nom du produit) pendant 28 jours.
    Le pouvoir anti-rides global a été évaluée sur 3 paramètres :
    – mesures instrumentales (calcul des paramètres de rugosité de la peau à J0 et Jfin c’est à dire, plus la rugosité est élevée, plus la peau est ridée)
    – évaluation objective par un dermato (scorage visuel à J0 et à Jfin)
    – jugement par les utilisatrices (réponses à un questionnaire)
    And the winner is : Capture de Dior qui obtient une note de 15/20 (normal,on s’y attendait).
    Là où on hallucine c’est quand on voit le 2ème avec 14/20 : c’est …. la crème Carrefour ! ça tue hein ?? ça veut dire qu’une crème à 5 € est aussi efficace qu’une crème Dior à 85€ !
    En 2013 ; gagnant : Lidl moins de 3 Euro et Lancôme à près de 90 Euro : effet moindre…!

    http://carnetsdebeautedunebrune.blogspot.be/2010/12/bluffante-lenquete-60-millions-de.html

    http://blog.rue-du-bien-etre.com/la-meilleure-creme-anti-rides/

    Vins et Champagnes

    http://www.rtbf.be/video/detail_questions-a-la-une?id=1862149

    Cartouches d’imprimante XL sont une «insulte» pour le consommateur
    5ml pour 20 Euro…..4.000 EURO /litre
    http://www.nikopik.com/2013/02/les-fabricants-dimprimantes-nous-prennent-de-plus-en-plus-pour-des-vaches-a-lait.html
    Votre encre d’imprimante coûte plus cher que du Chanel n°5
    http://www.numerama.com/magazine/30972-votre-encre-d-imprimante-coute-plus-cher-que-du-chanel-ndeg5.html

  • #5

    Arthurbg (mardi, 02 février 2016 23:32)

    Et la liste est inépuisable!
    Le prix d’un médicament contre la toxoplasmose bondit de 5 400 % en un jour

    Inventé il y a plus de soixante ans, le Daraprim est en passe de devenir un symbole aux Etats-Unis. Indiqué dans le traitement de la toxoplasmose, une maladie infectieuse due à un parasite, ce médicament a vu son prix bondir de 13,50 à 750 dollars (de 12,1 à 673 euros) du jour au lendemain. Son fabricant, Turing, n’est pas un laboratoire comme les autres : il s’agit d’une start-up créée par un ancien gérant de hedge fund, Martin Shkreli, en vue d’optimiser la valeur de molécules anciennes, mais souvent en situation de monopole.
    • En cinq ans, le prix du Daraprim a été multiplié par 750
    Interviewé par le New York Times, Martin Shkreli explique que cette hausse spectaculaire est justifiée par le petit nombre de patients soignés par le Daraprim, et la nécessité de réunir des fonds pour financer les recherche de nouveaux traitements, avec moins d’effets secondaires. En attendant, il devrait empocher grâce à cette vieille molécule des dizaines voire des centaines de millions de dollars. Le Daraprim est le traitement de référence pour la toxoplasmose, une maladie particulièrement dangereuse pour les personnes porteuses du VIH ou souffrant d’un cancer. Il n’existe pas de traitement alternatif à l’efficacité prouvée.
    Il y a quelques années, le comprimé ne coûtait pourtant pas plus de 1 dollar. Son prix a augmenté une première fois en 2010, lorsque son inventeur, le britannique GSK, l’a cédé à CorePharma. Résultat : le chiffre d’affaires est passé en un an de 667 000 à 6,3 millions de dollars, pour 12 700 prescriptions. En 2014, après une nouvelle hausse de prix, les ventes ont atteint 9,9 millions de dollars, malgré une diminution du nombre de prescriptions (8 800).
    • Une stratégie d’augmentation des prix des vieilles molécules
    Comme le rappelle le NYT, il ne s’agit pas d’un cas isolé.
    Exemple : la cycloserine, un antibiotique utilisé pour soigner la tuberculose. Une fois acquis par Rodelis, en août, son prix a flambé, passant de 500 à 10 800 dollars pour une boîte de 30 comprimés.
    Face au tollé suscité par l’opération, ce laboratoire qui achète des molécules « clé en main » a finalement accepté lundi 21 septembre de restituer la cycloserine à son ancien propriétaire, une organisation à but non lucratif, qui le vendra finalement 1 050 dollars. À raison de deux gélules par jour pendant dix-huit à vingt-quatre mois, le traitement reviendra tout de même à 50 000 dollars. Un record pour cette molécule lancée en 1955 par le laboratoire américain Lilly.
    • Une enquête ouverte au Congrès
    Cette inflation inquiète les politiques au point que le Congrès américain a ouvert une enquête au sujet du prix des génériques. Elle est menée par deux démocrates, dont Berbie Sanders, candidat à l’investiture de son parti pour l’élection présidentielle de 2016.
    En août, ils ont écrit au laboratoire canadien Valeant, à l’origine d’une hausse spectaculaire du prix de deux médicaments utilisés en cardiologie – l’Isuprel (+ 525 %) et le Nitropress (+ 212 %). Cette décision a été prise en février, le jour même où Valeant les a acquis auprès de Marathon, un laboratoire concurrent, qui les avait lui-même acquis en 2013, multipliant déjà par cinq leur prix à cette occasion.
    Le cas de la doxycycline, les préoccupe également beaucoup. Depuis qu’il a été acheté par West Ward, un petit laboratoire, cet antibiotique très prescrit a vu son prix s’envoler. La boîte de 500 comprimés est désormais vendue 1 849 dollars contre 20 dollars il y a deux ans.
    • Hillary Clinton s’émeut, les « biotechs » dévissent
    La polémique autour de ces comptes d’apothicaire pourrait prendre de l’ampleur. Les entreprises de biotechnologies ont ainsi dévissé, lundi 21 septembre, à Wall Street, après un tweet de la candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton, annonçant des propositions prochaines pour stopper l’escalade des prix des médicaments. L’ancienne secrétaire d’Etat a indiqué sur le réseau social qu’elle allait dévoiler un plan pour lutter contre la flambée des prix des traitements développés par les « biotechs ».
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/22/le-prix-d-un-medicament-contre-la-toxoplasmose-a-bondi-de-5-400-en-un-jour_4767396_3234.html

    Le Sovaldi pourrait permettre de soigner les malades de l’hépatite C en France, mais il est vendu 280 fois son prix de production.
    http://www.europe1.fr/sante/hepatite-c-un-medicament-hors-de-prix-choque-les-deputes-2175751
    http://ecobusiness.blog.lemonde.fr/2014/11/24/medicaments-eureka-un-prix-peut-se-negocier/

    http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=1286
    Qui doit payer pour les médicaments hors de prix?
    http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=1286