Non-cumul des mandats : la loi est votée !

Même si le texte gouvernemental renvoie à 2017 l’application effective du non cumul entre mandat de parlementaire et participation à un exécutif local, la suppression du cumul des mandats est adoptée.

Principal frein au renouvellement des responsables politiques, facteur d’absentéisme parlementaire, aberration au regard de ce qui se passe dans toutes les grandes démocraties, l’exception française de la « collection de mandats » pour quelques-uns a vécu.

En ouverture du débat, c’est Paul Molac qui avait porté la voix des écologistes.


Écrire commentaire

Commentaires : 0