NON À LA FERME DES 1000 VACHES !

Monsieur le Ministre,

 

Depuis 2011, les associations telles que NOVISSEN, certains élus locaux et de nombreux citoyens dénoncent les menaces que comporte le projet de ferme-usine de 1 000 vaches pour la santé et la sécurité des riverains, pour les éleveurs locaux, …. mais aussi pour l’environnement et la condition animale.

 

>> lire la suite


L’autorisation préfectorale accordée en février 2013 porte finalement sur 500 bêtes, mais une telle exploitation reste une aberration inacceptable.

 

A plusieurs reprises vous avez vous même exprimé des doutes sur ce modèle agricole, notamment au regard du faible nombre d’emplois induits.

 

Le Ministre de l’Ecologie a également reconnu que les fermes usines géantes ne correspondaient pas au modèle agricole souhaité pour notre pays, tout en regrettant que la législation actuelle ne permette pas d’empêcher de tels projets.

 

Aujourd’hui, nous avons enfin l’occasion que nous attendions pour faire évoluer cette législation : dès cet après-midi, nous examinerons le projet de loi que vous portez et qui vise à promouvoir une agriculture durable et humaine.

 

Les députés écologistes ont fait des propositions pour empêcher ces projets agro-industriels démesurés et purement financiers, en contrôlant davantage les transactions sur le foncier et en encadrant la méthanisation. Celle-ci ne doit pas réduire l’agriculture à un faux-prétexte pour alimenter une production d’énergie lucrative … De même, la taille des exploitations doit être limitée pour éviter des agrandissements qui poussent à toujours plus de gigantisme, y compris pour les élevages porcins.

 

Pour l’heure, vous avez repoussé ces amendements.

 

Je souhaite donc vous interroger aujourd’hui sur les mesures que vous comptez inscrire dans cette loi pour éviter des dérives telles que la ferme des 1 000 vaches.

 

Je vous remercie.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Gerard DRUET (jeudi, 16 janvier 2014 16:10)

    Ne pas se plaindre de notre recul dans la production agro alimentaire (après la baisse de la production industrielle bien sûr) qui faisait de la France le premier producteur exportateur de denrées agro alimentaire et que l’Allemagne à maintenant dépassé. La méthanisation des déchets était une technique promue par les écolos … à condition qu’elle ne soit pas lucrative ?
    La France ne doit pas devenir un conservatoire des espèces animales, géré par des paysans subventionnés … qui achètent leur viande allemande ou argentine dans les hypermarchés.