MARIAGE POUR TOUS : « UN PROJET DE LOI QUI A POUR SEUL BUT DE CONQUÉRIR UNE NOUVELLE ÉGALITÉ DES DROITS SANS EN PRENDRE À PERSONNES D’AUTRE »

C’est ce qu’a rappelé Noël Mamère devant l’Assemblée nationale. L’écolodéputé a également précisé que dans le cadre de ce projet de loi, les écologistes ont présenté un amendement sur la PMA, sur la coparentalité et sur la reconnaissance des beaux-parents car il serait temps que la législation française s’accorde enfin avec la société qu’elle est sensée protéger.

 

Noël Mamère:

Je ne voudrais pas exprimer ici une sorte de sentiment de lassitude. Mais à force de réclamer des suspensions de séance et le report de ce texte, on va finir par se demander où vous êtes. Depuis le début, on sait parfaitement de quel côté vous vous trouvez : vous êtes du côté de la peur, du côté de ceux qui défendent une société qui a peur de son ombre, qui a peur d’elle-même et qui surtout refuse un projet de loi qui a pour seul but de conquérir une nouvelle égalité des droits sans en prendre à personne d’autre.

 

Je peux m’exprimer ici en tant que représentant du groupe écologiste et répondre à M. Jacob, peut-être pas de la même manière que mes collègues puisque c’est nous qui avons présenté un amendement sur la PMA. On peut débattre de cette question dans l’hémicycle, on peut en débattre autrement qu’en termes aussi simplistes que ceux que vous voulez nous faire adopter. La PMA est évidemment à la fois un sujet de société, un sujet philosophique, un sujet moral. Je comprends très bien, en tant qu’ancien membre de la mission d’information sur la révision des lois bioéthiques, que l’on puisse considérer que cette question est de l’ordre de l’éthique et qu’il faudrait sans doute réunir de nouveau la mission d’information, mais on peut aussi estimer, et c’est notre cas, qu’il s’agit d’un sujet de société et qu’à l’occasion de l’examen de ce projet de loi sur le mariage et l’adoption, on aborde effectivement la question de la famille.

 

En fait, on est en train de confronter deux conceptions. La vôtre, c’est plutôt ce que les cuistres, les sociologues ou les pédants appellent une conception essentialiste de la société. Vous voudriez en revenir au papa et à la maman, c’est-à-dire à Adam et Ève et ne pas accepter que la famille a évolué depuis des décennies. Acceptez qu’il y ait des familles recomposées ! C’est normal que les écologistes présentent un amendement sur la PMA mais aussi sur ce que l’on appelle la coparentalité et la reconnaissance des beaux-parents. Ces sujets ne devraient pas, au XXIe siècle, effrayer l’ensemble du personnel politique de droite et de gauche. On devrait pouvoir en discuter ici de manière apaisée et raisonnable puisque, comme je l’ai dit et comme nous allons le répéter pour que cela rentre dans vos têtes, nous sommes là pour construire l’État de droit et rien d’autre que cela. Et construire l’État de droit, cela se fait sur des arguments raisonnables !


Écrire commentaire

Commentaires : 0