Plan cancer : quelle place pour la santé environnementale ?

La semaine dernière, le Président de la République a présenté le troisième Plan cancer. L’objectif est de lutter contre la première cause de décès en France, avec près de 150 000 morts par an.

Regrettant qu’une fois encore, les questions de santé environnementale soient insuffisamment prises en compte, Jean Louis Roumegas souligne l’essor fulgurant des maladies chroniques ces vingt dernières années, qui ne peut s’expliquer par les seuls tabac ou alcool. Sous les quolibets de Bernard Accoyer (UMP) qui l’accuse d' »obscurantisme », il rappelle « les facteurs environnementaux, notamment les contaminations chimiques, les perturbateurs endocriniens, les pesticides, les particules fines du diesel, les additifs de l’industrie agroalimentaire » et invite le gouvernement à agir de manière plus déterminée sur ces facteurs de risques.


Écrire commentaire

Commentaires : 0