Quelle coopération policière et judiciaire turque dans l’enquête sur l’assassinat de militantes kurdes à Paris en 2013 ?

Dans la soirée du 9 janvier 2013, à l’intérieur des locaux du centre d’information du Kurdistan à Paris, trois militantes de la cause kurde ont été assassinées.

Sakine Cansiz bénéficiait du statut de réfugiée politique obtenu en France et les deux autres résidaient légalement en Europe, conformément à la législation française pour Fidan Dogan, et à la législation allemande pour Leyla Soylemez.

Ces femmes ont été assassinées en plein cœur de Paris.Sergio Coronado interpelle le gouvernement sur l’évolution de l’enquête et sur la coopération effective entre autorités turques et françaises.


Écrire commentaire

Commentaires : 0