Redécoupage des régions et réforme territoriale : la « grande déception » des écologistes

Les écologistes avaient clairement indiqué qu’ils attendaient beaucoup de la réforme territoriale. Et sur son premier volet, celui du redécoupage des régions, la déception est à la hauteur des espoirs. Tant sur la méthode, jacobine, que sur la philosophie, technocratique, qui a guidé le gouvernement au cours des débats, le compte n’y est pas. Paul Molac explicite le « non » des écologistes au texte gouvernemental.



Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Déniel (mardi, 25 novembre 2014 20:49)

    Bravo pour votre intervention, Monsieur Molac. Tous les reproches que mérite cette réforme anti-démocratique (et qui ne perdurera pas) ont été parfaitement formulés. Vous avez pris date pour l’avenir.
    Un Breton du Morbihan

  • #2

    CHUILON jean-louis (vendredi, 28 novembre 2014 09:41)

    Merci
    L’on ne saurait être plus clair
    Cordialement
    JLC

  • #3

    Lemettre (vendredi, 28 novembre 2014 11:22)

    C’est précisément ce qu’on attend des députés : une expression claire et sincère.
    Un bon point pour les Verts.