Projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi : le dialogue social comme condition de vitalité économique

Le dialogue social peut être un levier du mieux-être au travail, améliorant la santé économique, condition qui « in fine permettra de créer l’emploi », ajoute Christophe Cavard, rappelant la nécessité de renforcer l’engagement syndical en entreprise, en tentant de comprendre alors quelles sont les causes de son affaiblissement. Restaurer ce dialogue permettra donc aux salariés et employeurs de partager les intérêts qu’ils ont en commun. 

« L’entreprise est au cœur du travail économique. Le dialogue social  est la condition de la vitalité »conclut Véronique Massonneau. 


Les écolodéputé-e-s indiquent leur vigilance sur certains points, notamment en montrant la nécessité d’insister sur l’égalité hommes/femmes, dénonçant le risque d’une logique comptable et d’économie de moyens. Mais aussi sur l’union des CHSCT et CE, qui doivent être moins une fusion qu’un regroupement, afin de garantir les qualités d’expertise de ces comités au sein des entreprises.

Les écolodéputé-e-s défendront donc en séance des amendements qui garantissent des perspectives d’évolution de ce texte. 




Écrire commentaire

Commentaires : 0