LA DÉTERMINATION DES DÉPUTÉ-E-S ÉCOLOGISTES A PAYÉ : LES CONSEILLERS MÉTROPOLITAINS SERONT ÉLUS AU SUFFRAGE UNIVERSEL DIRECT

Le gouvernement  vient de reprendre à son compte, dans le cadre de l’examen du texte sur les métropoles, le principe d’élection des conseillers métropolitains au suffrage universel direct.

Ce principe inspirait des amendements élaborés par le Groupe écologiste que le président de la Commission des finances avait rejeté pour des raisons de recevabilité financière.

L’objectif des écologistes était d’éviter que la création de nouvelles structures s’accompagne d’un appauvrissement de la démocratie en éloignant les élus de leurs électeurs.

L’attitude positive du gouvernement est un signe encourageant pour le travail législatif au sein de la majorité.

La preuve est ainsi faite que dès lors que la collaboration se renforce entre le Groupe écologiste, le Groupe socialiste et le Gouvernement, les choses avancent dans le bon sens.

Les député-e-s écologistes se félicitent de cette avancée démocratique, avancée non seulement par rapport au projet gouvernemental initial, mais également par rapport au mode d’élection indirect qui prévaut aujourd’hui pour les intercommunalités.

L’amendement adopté : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/1216/AN/1349.asp
Le scrutin public : http://www.assemblee-nationale.fr/14/scrutins/jo0573.asp


Écrire commentaire

Commentaires : 0