UN MILLIARD POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE : LES ECOLOGISTES SOUTIENNENT LA PROPOSITION DE LA FONDATION HULOT

Nicolas Hulot, auditionné ce matin à l’Assemblée nationale, à l’initiative de Danielle Auroi, présidente de la Commission des affaires européennes (Groupe écologiste), et en présence de François Brottes, président de la Commission des affaires économiques, a rappelé la nécessité d’une PAC plus équitable, qui réconcilie les consommateurs et le monde paysan, et soustrait « les  biens communs » à la spéculation.

 

Les parlementaires écologistes s’inscrivent dans cette vision renouvelée de l’agriculture qui allie responsabilité environnementale, rémunérations dignes des agriculteurs et création d’emplois.

 

Comme l’a souligné Marc Dufumier, expert agronome de la FNH, également auditionné ce matin, le soutien public à l’agriculture devrait se traduire par des bonus malus, afin de permettre aux agriculteurs de réorienter les systèmes de production pour qu’ils soient moins polluants et plus conformes à l’intérêt général, qu’il s’agisse des demandes citoyennes, de l’avenir de la profession agricole, de la santé ou encore de la biodiversité.  En ce sens, il a également rappelé la nécessité d’une réelle rotation des cultures et d’une augmentation notable de la production de protéines végétales.

 

Suite à cette audition, les parlementaires écologistes lancent un appel pour soutenir la  proposition de la Fondation Nicolas Hulot de consacrer 1 milliard d’Euros du budget de la PAC au financement d’une alimentation de qualité et de projets de territoires, via notamment la restauration collective, afin de permettre l’accès du plus grand nombre à des produits issus d’une agriculture locale, de saison, biologique, intensive en emplois et diversifiée.

 

Les parlementaires soutiennent l’initiative de la Fondation et appellent à signer la pétition en ligne : www.ifieldgood.org

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    lambert (mardi, 02 avril 2013 22:20)

    Très bonne idée ! Espèrons qu’elle se traduira dans la réalité et que nos politiques entendrons qu’il faut respecter nos enfants ,l’environnement donc la bio-diversité , la justice sociale (est-il juste qu’une agriculture propre ne reçoive que des miettes quand une agriculture polluante reçoit des fortunes – 50 milliards de la PAC en Europe vont à l’agro-alimentaire – ! )la santé , la terre…. eux mêmes et les agriculteurs….

    Bien du courage pour faire passer cette volonté dans les faits !