François-Michel Lambert dénonce le « far-west capitalistique » qui prévaut dans les zones commerciales

Ces derniers jours ont vu se multiplier des phénomènes météorologiques extrêmes, qui mettent en évidence les dangers de l’absence de règles d’urbanisme dans les zones commerciales périphériques des centre-ville. L’artificialisation des terres en zone périurbaine se double d’une totale absence d’anticipation et de prévention des risques naturels.

Alors que la moindre salle associative se voit imposer des règles strictes en matière d’accueil du public, les grandes surfaces échappent à ces contraintes qui sont avant tout des précautions et des protections au service des habitant-e-s. 

C’est l’occasion pour François-Michel Lambert, élu de Plan de Campagne, d’interroger le gouvernement.


Écrire commentaire

Commentaires : 0