LE CSA DOIT GARANTIR LE PLURALISME DANS L’EXPRESSION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES AGRICOLES

Alors que les organisations syndicales agricoles sont en pleine campagne électorale afin de déterminer leurs représentativités respectives, la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) de donner une sur-visibilité médiatique à un seul syndicat agricole, aujourd’hui majoritaire, paraît incompatible avec le principe du pluralisme.

 

Sont visées : les trois émissions d’expression exclusive de la FNSEA, fixées sur France 2, France 3 et France 5, dans le courant du mois de janvier juste avant l’ouverture des votes par correspondance ! 

 

Les élections aux chambres d’agriculture ont lieu tous les 6 ans. Elles constituent une échéance importante permettant de donner les indicateurs d’orientation de la politique agricole nationale. Alors que des évolutions essentielles sont engagées pour assurer la transformation du modèle de production agricole, toutes les organisations professionnelles doivent bénéficier de droits d’expression au moins à la hauteur de leur représentativité. 

 

La décision du CSA contrevient au principe de garantie du pluralisme qui est au cœur de la mission du Conseil. 

 

Les députés écologistes demandent aux « sages » de l’audiovisuel de reconsidérer leur décision et, dans l’attente, de suspendre la diffusion du programme contesté durant la période de la campagne.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0