Nouveaux indicateurs de richesse : la proposition de loi d’Eva Sas sur la bonne voie

La proposition de loi écologiste portée par Eva Sas, qui vise à la prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse, et pas seulement le PIB, dans les politiques publiques a été adoptée en commission ce matin à l’Assemblée. Le groupe écologiste s’en félicite.

Le texte prévoit que le gouvernement doit remettre au début de chaque discussion budgétaire un rapport « présentant l’évolution sur les années passées de nouveaux indicateurs de richesse, tels que des indicateurs d’inégalité, de qualité de vie et de développement durable ».

Les principales réformes seraient également examinées dans cette optique.

« Le PIB n’est pas tout, rappelle Eva Sas : il demande à être complété par d’autres indicateurs. L’objectif est d’avoir une vision plus juste de notre société, et d’examiner l’action publique à l’aune des objectifs sociaux et environnementaux »

C’est jeudi prochain 29 janvier que le texte pourrait être adopté en séance, dans le cadre de la niche annuelle réservée aux propositions de loi écologistes, après l’examen des propositions sur les ondes électromagnétiques, sur la fin de vie et le devoir de vigilance sur la responsabilité sociale des multinationales, trois textes portés respectivement par Laurence Abeille, Véronique Massonneau et Danielle Auroi. 



Écrire commentaire

Commentaires : 0