Pour consulter le dossier législatif

en ligne sur le site

de l’Assemblée nationale,

cliquez sur le lien 



« Ma proposition de loi vise à assurer aux patients en fin de vie le droit de mourir dans la dignité.


Cela se concrétise par le renforcement des soins palliatifs, mais également par l’ouverture du droit aux pratiques d’aide active à mourir, à savoir l’euthanasie et le suicide médicalement assisté.


La loi doit assurer à chaque patient en fin de vie la réponse, la solution qui lui convient. Or, il n’existe pas une seule réponse, une solution idoine.


Chaque individu est différent, les aspirations et les convictions de chacun sont différentes, aussi leurs volontés seront différentes.


La législation doit donc être en mesure d’apporter un cadre à chaque citoyen afin d’offrir à chacun la liberté de choisir sa mort. » 



Posez une question à Véronique Massonneau



Les écologistes s’abstiennent sur la proposition de loi sur la fin de vie

« Ce que nous défendons, c’est la liberté du choix de chacun » : Les explications de vote de Véronique Massonneau

 

Lire la suite 0 commentaires

Les tentatives d’évitement du débat n’entameront pas la détermination des écologistes

À deux reprises cet après-midi, le groupe socialiste a renvoyé en commission des propositions de loi écologistes.

À deux reprises cet après –midi, l’Assemblée a été empêchée de faire ce pour quoi elle siège : examiner des propositions de loi article par article, en peser les termes, en améliorer les contenus par voie d’amendement.

La stratégie d’évitement adoptée par le groupe majoritaire sur ces textes est purement circonstancielle : elle permet peut être de gagner du temps, mais elle ne fait pas disparaître les questions qui inspiraient les rapporteures des deux propositions de lois.

Lire la suite 0 commentaires

Fin de vie : élaborer la Loi du choix de chacun

Le Président de la République souhaite tirer au plus vite des conclusions du rapport que viennent de lui rendre Alain Claeys et Jean Leonetti.

Ce rapport acte de tristes réalités : non seulement on meurt mal aujourd’hui en France, non seulement l’accès aux soins palliatifs demeure trop inégalitaire, mais surtout la loi actuelle ne permet pas de voir respectées les volontés des patients en fin de vie. En reconnaissant que la loi de 2005 était une loi « ignorant le patient », le président de la république ouvre la voie à un texte de reconnaissance du libre choix de chacun à une fin de vie digne.

Lire la suite 0 commentaires

En débat[s] : Faire évoluer la loi sur la fin de vie, en ne refusant aucun débat, en n’éludant aucune question. 

Avec la remise prochaine du rapport Claeys/Leonetti commandé par le président de la République, c’est une nouvelle étape vers une modification de notre législation sur la fin de vie qui va être franchie.

Lire la suite 2 commentaires

La législation sur la fin de vie en colloque à l’Assemblée nationale le 27 novembre 

Le 27 novembre prochain, à quelques jours de la restitution du rapport sur la fin de vie de Alain Claeys et Jean Leonetti  au Président de la République, Véronique Massonneau et le groupe écologiste organisent un colloque à l’Assemblée nationale intitulé « Notre fin de vie : et si on en parlait dignement ? »

Lire la suite 0 commentaires